Glyphosate : la France se rebelle

Emmanuel Macron a fait savoir ce lundi 27 novembre qu'il ferait tout pour que le délai d'utilisation du glyphosate soit ramené à trois ans.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'autorisation du glyphosate pour cinq ans a été accordée par Bruxelles malgré l'opposition de la France. Le ministre français de l'Agriculture a tout de même trouvé de quoi être satisfait ce lundi après-midi. "Nous étions au départ, je vous le rappelle, au mois de juillet, sur un renouvellement pour dix ans. Aujourd'hui, nous avons diminué de moitié. C'est quand même un progrès", relève Stéphane Travert.

Recherche de substituts en cours

Mais un peu plus tard, Emmanuel Macron affiche sur Twitter un avis tranché. À contre-courant, il envisage un autre calendrier que celui de l'UE : "J'ai demandé au gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que l'utilisation du glyphosate soit interdite en France dès que des alternatives auront été trouvées, et au plus tard dans 3 ans". Ce délai est aussi celui qui était proposé par le ministre de la Transition écologique. Joint par téléphone, Nicolas Hulot salue la décision du président. Pour tenir son calendrier, le gouvernement compte sur la recherche de substituts au glyphosate déjà en cours dans plusieurs laboratoires français.

Le JT
Les autres sujets du JT
(BRITTA PEDERSEN / DPA)