Vin : en Gironde, la quantité de raisins n'est pas là

Dans le Bordelais, c'est bientôt la fin des vendanges. Les gelées d'avril ont fortement impacté les vignobles. Les cuves sont à moitié pleines et il y a 25 millions d'euros de perte rien que pour ce vignoble français.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans le Bordelais, les vendanges touchent à leur fin, et cette année, les viticulteurs font grise mine. Le gel a touché de nombreux vignobles fin avril. À Marcillac (Gironde), Stéphane Héraud, vigneron président de l'Association générale de la production viticole, ne peut que constater les dégâts. Les professionnels s'attendent à une récolte inférieure de 40% dans la région.

25 millions de pertes

Au chai, le constat est sans appel. Même si les raisins sont beaux, les cuves de fermentation ont du mal à se remplir. "Là, je n'ai qu'une petite cuve pleine et une autre à un tiers", décrit Pascal Montaut, viticulteur. Aux Vignerons de Tutiac, une immense coopérative qui regroupe 550 viticulteurs, seuls 100 000 hectolitres de vin pourront être produits cette année contre 220 000 d'habitude. Un manque à gagner qui s'élève à 25 millions d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les vignes du bordelais touchées par le gel en avril 2017. 
Les vignes du bordelais touchées par le gel en avril 2017.  (BONNAUD GUILLAUME / MAXPPP)