Gel : la Confédération paysanne réclame "un appui exceptionnel à la trésorerie tout au long de l'année" pour "continuer à vivre"

Après la vague de froid du début de semaine, Jean Castex a promis la distribution "d'enveloppes exceptionnelles" aux agriculteurs touchés. Sur franceinfo, le porte-parole de la Confédération paysanne Nicolas Girod appelle à poursuivre cet effort tout au long de l'année.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La vague de froid a fortement touché les cultures en début de semaine. (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération paysanne, appelle samedi 10 avril sur franceinfo le gouvernement "à un appui exceptionnel à la trésorerie tout au long de l'année" pour faire face à l'épisode de fortes gelées tardives qui a touché une large partie de la France cette semaine. De nombreuses vignes et de nombreux vergers ont été touchés. Le Premier ministre Jean Castex, qui s’est rendu en Ardèche samedi, a promis "des enveloppes exceptionnelles" pour les agriculteurs touchés.

Mais Nicolas Girod réclame "un appui exceptionnel à la trésorerie tout au long de l'année pour que les gens puissent continuer à vivre". Pour qu’ils puissent "effectuer les travaux qu'il y aura à faire sur les arbres, pour les remettre en état pour la production des années suivantes ", a-t-il expliqué. "Ça va coûter et ça ne va rien rapporter. Donc, il va vraiment avoir besoin de dispositifs d'accompagnement financier, de trésorerie de très court terme pour répondre à cela", a-t-il ajouté.

Un appel à la solidarité lancé à toute la filière

Les dégâts sont considérables : "On peut parler d'un épisode absolument historique, dramatique. Ce sont vraiment des pertes absolument colossales dans beaucoup de secteurs, l'arboriculture, la viticulture", a-t-il expliqué. "Cela va être un paquet de productions qui vont être mises à mal très fortement tout au long de l'année", a-t-il affirmé, appelant à la solidarité de la filière tout entière.

"Si la production agricole tombe, c'est l'ensemble de la chaîne alimentaire qui va tomber."

Nicolas Girod, porte-parole de la Confédération paysanne

à franceinfo

Le porte-parole de la Confédération paysanne a toutefois salué "la prise de conscience au plus haut sommet de l'Etat" et le déplacement de Jean Castex en Ardèche : "C'est quelque chose de significatif." Le gouvernement va activer le régime de calamité agricole : "C'est un premier pas, mais on sait bien que c'est insuffisant, que les calamités ne feront pas tout", a-t-il estimé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.