Cet article date de plus de cinq ans.

Faut-il craindre une pénurie de cerises cet été ?

La France a interdit un insecticide utilisé pour traiter les cerisiers. Pour protéger les producteurs, le gouvernement compte interdire l'importation de fruits traités par ce produit chimique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La France a confirmé, le 15 avril 2016, l'interdiction du diméthoate, un produit chimique utilisé pour traiter les cerisiers contre les insectes. (TRIPELON-JARRY / AFP)

Les cerises traités à l'insecticide, c'est fini. La France a confirmé, vendredi 15 avril, l'interdiction du diméthoate, un produit chimique utilisé pour traiter les cerisiers contre les insectes. Ce qui fait craindre aux producteurs une pénurie sur les étals cet été. 

Les arboriculteurs du sud de la France ont en effet manifesté leur inquiétude face à une perte importante de production, car ils assurent ne disposer d'aucune alternative pour protéger leurs fruits contre les attaques d'un moucheron particulièrement agressif, la Drosophila Suzuuki. La France s'apprête à bloquer aussi l'importation de fruits traités au diméthoate. Les consommateurs ne pourront donc pas se tourner vers des cerises en provenance de pays voisins.

Un produit interdit que dans trois pays européens

Le ministre de l'Agriculture va déclencher dès le début de la semaine prochaine une procédure rare pour suspendre les importations : la clause de sauvegarde. Sous couvert de protéger le consommateur, il s'agit aussi de protéger les producteurs français d'une distorsion de concurrence en interdisant l'entrée sur le territoire de fruits en provenance de pays utilisant toujours le diméthoate.

L'Italie et l'Espagne ont rejoint la France dans cette décision, affirme le ministère. Faute de consensus européen, ces trois pays sont à ce jour les seuls dans l'Union européenne à interdire l'usage de ce produit.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.