En Bretagne, les agriculteurs reçoivent une "aide Covid" pour pouvoir garder leurs enfants

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
En Bretagne, les agriculteurs reçoivent une "aide-covid" pour pouvoir garder leurs enfants
Article rédigé par
France Télévisions

La Mutualité Sociale Agricole propose une aide de 112 euros par jour aux agriculteurs qui doivent garder leurs enfants pendant le confinement. De quoi leur permettre de payer le salaire de jeunes agriculteurs pour les remplacer. #IlsOntLaSolution

Noé, 27 mois, va d’habitude à la crèche en journée. Mais en raison du confinement, le petit garçon doit rester chez lui avec ses parents, exploitants agricoles à Saint-Alban dans les Côtes-d’Armor. Concilier travail et garde de leur enfant aurait pu être un casse-tête pour Anne-Marie et Arnaud, mais les deux agriculteurs ont reçu une aide de 112 euros par jour pour salarier un remplaçant.

Une somme que la Mutualité Sociale Agricole fournit en Ille-et-Vilaine, dans le Finistère et les Côtes-d’Armor aux agriculteurs qui en font la demande. Pour Arnaud Toublanc, ce soutien est précieux. "Les crèches sont rouvertes, mais seulement pour les métiers prioritaires et le monde agricole n’en fait pas partie. Nous devons garder les enfants sur l’exploitation, il faut s’en occuper. Ça demande du temps mais il faut aussi que l’entreprise tourne".

Un étudiant en BTS agricole les remplace

L’agriculteur et sa compagne peuvent donc désormais compter sur la présence de Damien, un élève en BTS agricole qui vient les remplacer.

Les jeunes parents peuvent ainsi s’occuper de Noé mais aussi de sa petite sœur, Alice, 11 mois. "Ça me permet de passer du temps avec les enfants puisque les crèches sont fermées, de voir leur évolution et d’éviter de les contraindre à notre travail journalier", résume Anne-Marie Renais.

Ici, le confinement permet finalement de s'offrir quelques moments en famille.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.