Derrière nos étiquettes : le véritable prix du lait

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Derrière nos étiquettes : le véritable prix du lait
France 2
Article rédigé par
J.Van Hove, C.Cormery, A.D'Abrigeon - France 2
France Télévisions

Avec un prix du lait en magasin toujours plus bas, les producteurs sont-ils toujours bien rémunérés ? Les équipes du 13 Heures de France Télévisions sont allées vérifier derrière les étiquettes de nos bouteilles de lait.

Ghislain de Viron est éleveur dans la Sarthe depuis 20 ans. Installé avec son fils, il produit chaque année un million de litres de lait. Il travaille 60 heures par semaine. Pour vivre de son métier, il a besoin d’un prix minimum du lait à 39 centimes le litre. “Cela permet de rémunérer un éleveur laitier à hauteur de deux SMIC”, explique Ghislain. Pourquoi deux SMIC ? “Parce qu’un éleveur laitier travaille plus que la moyenne. Faire ce métier là et être rémunéré moins de deux SMIC, c’est scandaleux”, affirme-t-il.

74 centimes le litre

Pour obtenir un prix en magasin, selon la Fédération des producteurs de lait, il faut ajouter en plus des 39 centimes par litre pour les producteurs, 25 centimes pour les industriels, 6 centimes pour les distributeurs et 4 centimes pour les taxes. Résultat : le prix du lait ne devrait pas être en dessous de 74 centimes par litre pour le consommateur.

Parmi nos sources

FNPL : La Fédération nationale des producteurs de lait est une des associations spécialisées de la FNSEA. Elle regroupe l'ensemble des producteurs de lait adhérents à la FNSEA via les FDSEA et FRSEA.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.