Cet article date de plus de trois ans.

Démission de Nicolas Hulot : "Ses convictions et ses engagements ont été piétinés par Emmanuel Macron"

Pour Yannick Jadot, eurodéputé Europe-Écologie-Les Verts, "Emmanuel Macron manipulait Nicolas Hulot, le cajolait du point de vue de la communication. Mais en fait, à chaque fois qu'il décidait, il décidait en faveur des lobbys".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Yannick Jadot, président d'Europe-Écologie-Les Verts, ici en juin 2018. (ALEXIS SCIARD  / MAXPPP)

"Si Nicolas Hulot est sorti du gouvernement, c'est à cause d'Emmanuel Macron", a déclaré mardi 28 août sur franceinfo Yannick Jadot, eurodéputé Europe-Écologie-Les Verts (EELV). "Nicolas Hulot était courageux. Il était là avec des convictions et il s'en va parce que ses convictions, ses engagements et surtout les solutions pour notre santé et notre environnement ont été piétinés par Emmanuel Macron", explique-t-il, disant regretter le départ du ministre de la Transition écologique.

"Emmanuel Macron lui a fait la promesse, en l'engageant dans ce gouvernement, de transformer notre modèle de développement, de faire la conversion dans l'agriculture, de protéger la santé, la biodiversité. Nicolas Hulot quitte le gouvernement parce que cette promesse a été trahie", développe Yannick Jadot. "Il s'est rendu compte qu'Emmanuel Macron le manipulait, le cajolait du point de vue de la communication, mais en fait, à chaque fois qu'il décidait - et il fait tous les arbitrages - il décidait en faveur des lobbys", poursuit-il.

Si j'ai des reproches à faire à Nicolas Hulot, c'est qu'il semblait assumer les arbitrages qui lui étaient défavorables

Yannick Jadot

à franceinfo

"Quand ce gouvernement a reculé sur le glyphosate, a refusé de l'interdire dans la loi, quand ce gouvernement a confié aux lobbys des pesticides, à la FNSEA, la sortie des pesticides de l'agriculture, j'ai dit que je regrettais que Nicolas Hulot ne dise pas ses convictions", souligne l'eurodéputé.

Ce moment de démission de Nicolas Hulot, c'est un moment de clarté, de clarification

Yannick Jadot

à franceinfo

"Il y a l'écologie de l'affichage, de la communication, des discours, celle de Macron, et il y a l'écologie du courage, incarnée par les écologistes", poursuit Yannick JadotInterrogé sur le peu de stabilité au ministère de l'Environnement, il explique : "Notre courage et nos convictions ne sont pas solubles dans les renoncements et la lâcheté des décisions". Il estime que la participation des écologistes à un gouvernement "doit se faire sur un contrat", sur le modèle allemand.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.