Dans une nouvelle vidéo, l'association L214 dénonce "l'enfer" des cailles pondeuses

Les militants, qui dénoncent régulièrement les conditions de vie des animaux d'élevage et les méthodes des abattoirs, ont mis en ligne une nouvelle vidéo jeudi.

Capture d\'écran de la vidéo tournée en décembre 2018 par l\'association L214 dans un élevage de cailles.
Capture d'écran de la vidéo tournée en décembre 2018 par l'association L214 dans un élevage de cailles. (L214 / YOUTUBE)

Des oiseaux entassés les uns sur les autres dans des cages poussièreuses, sous une lumière crue allumée seize heures par jour pour encourager la ponte. Dans une nouvelle vidéo mise en ligne jeudi 21 mars, l'association L214 dénonce "l'enfer" dans lequel vivent les cailles pondeuses. Ces images ont été tournées en décembre dans une exploitation de l'entreprise Drôme Cailles. Elles montrent des animaux agressifs, malades et parfois morts.

Selon l'association, ces conditions sont représentatives de ce qui ce pratique partout en France. "100% des œufs de cailles qu'on trouve dans le commerce sont des produits d'animaux en cage", explique au Parisien Sébastien Arsac, cofondateur de L214.

Le militant déplore l'absence de réglementation sur les conditions d'élevage de cette espèce. "L'élevage en cage est en tout point contraire aux besoins des oiseaux. Les cailles ont besoin d’espace et évoluent sur de vastes territoires", souligne-t-il. Coutumière de ces vidéos chocs sur les élevages ou les abattoirs, L214 a obtenu plusieurs condamnations et fermetures d'établissements.