Indre : l'abattoir du Boischaut fermé d'urgence après une vidéo-choc de L214

Une nouvelle vidéo-choc de l'association L214, dévoilée samedi 3 novembre, montre les mauvais traitements infligés à des animaux dans un abattoir certifié bio. Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a demandé la fermeture provisoire de l'établissement.

FRANCE 2

L214 a publié samedi 3 novembre une vidéo-choc, tournée en caméra cachée à l'abattoir du Boischaut, dans l'Indre. Un abattoir certifié bio. On y voit des vaches mal étourdies, qui reprennent conscience au moment de la saignée, un chevreau vivant auquel on transperce une patte pour le suspendre, des pinces pour étourdir qui fonctionnent mal... Quelques heures après la publication de cette vidéo, le ministère de l'Agriculture a ordonné la suspension provisoire de l'abattoir.

Des précédents

Le ministre Didier Guillaume dénonce des "pratiques inacceptables", "des actes inexcusables". Il y a deux ans, cet établissement avait déjà été épinglé par les services vétérinaires pour les mêmes manquements. L'association L214, à l'origine de ces images, réclame des contrôles continus des abattoirs. Pour les responsables de l'abattoir, ces manquements s'expliquent en partie par un manque de formation du personnel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Extrait d\'une vidéo de l\'association L214 diffusée le 3 novembre 2016 et montrant les coulisses d\'un abattoir de Limoges (Haute-Vienne). 
Extrait d'une vidéo de l'association L214 diffusée le 3 novembre 2016 et montrant les coulisses d'un abattoir de Limoges (Haute-Vienne).  (L214/AFP)