Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Crise du lait : le Datalab d'"Envoyé spécial"

Pourquoi dans le secteur laitier français, tout va de mal en pis... Le Datalab du magazine "Envoyé spécial" vous explique.

Envoyé spécial

Le lait, ça eut payé… mais ça paye plus. Prix du litre début 2014 : 39 centimes. Aujourd'hui, il a fondu comme beurre au soleil : 29 centimes. Comment ce prix riquiqui est-il fixé ? Tout dépend des différents produits fabriqués avec le lait. Comme plus d'un tiers d'entre eux sont destinés à l'étranger, le prix du lait dépend des cours mondiaux. La Chine, premier importateur du secteur, joue au yo-yo avec ses importations, la Russie décrète l'embargo sur les fromages français… Dommage, car depuis la fin des quotas, en avril 2015, la production laitière déborde… comme du lait sur le feu : +4,3% en Europe.

Loi du marché, loi du plus fort

Résumons : la demande mondiale baisse, l'offre augmente. Conclusion : le prix du litre de lait fond. C'est la loi du marché. C'est aussi la loi du plus fort. Les éleveurs ne font pas le poids face aux géants du secteur. Lactalis collecte à lui seul un cinquième de la production française : 5 milliards de litres par an.

Les producteurs français, eux, voient leur revenu moyen divisé par deux. Dans les campagnes, ce n'est plus le chant du coq, mais le chant du cygne...

Diffusé dans "Envoyé spécial" le 13 octobre 2016.

Datalab
Datalab (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)