Les éleveurs inquiets du prix de la viande

Le groupe Bigard refuserait selon eux de jouer le jeu des accords signés pour sauver la filière

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au lendemain du classement de la viande rouge et de la charcuterie parmi les produits cancérogènes, les éleveurs français restent préoccupés par les prix de la viande. Ce mardi soir, ils ont été reçus par le ministre de l'Agriculture.
En Vendée, la race locale c'est la Parthenaise. Dans une grande surface, elle est mise à l'honneur. Benoit Marie est boucher chez System U, cette viande représente la moitié de ses ventes. Les bons morceaux s'arrachent à 23 euros le kilo. Résultat, il peut l'acheter à sept euros le kilo aux éleveurs, trois de plus que les cotations moyennes.

Races à viande et prix

Valoriser les races à viandes, c'était l'une des pistes pour sortir de la crise. La semaine dernière pourtant le premier opérateur, le groupe Bigard a fait savoir que cela ne les regardait pas. "Chacun doit faire son métier et le faire bien. Pour toutes ces raisons...nous demandons que ce projet soit retiré", a ainsi déclaré le groupe. Le courrier a déclenché la colère. Pour les éleveurs ce n'est pas au groupe Bigard de décider de la qualité de la viande.

Le JT
Les autres sujets du JT
De la viande de mouton dans un abattoir de Zottegem (Belgique), le 24 septembre 2015.
De la viande de mouton dans un abattoir de Zottegem (Belgique), le 24 septembre 2015. (JASPER JACOBS / BELGA MAG / AFP)