Les agriculteurs rentrent déçus

Les tracteurs ont envahi la place de la Nation (Paris), jeudi 3 septembre. Les éleveurs voulaient de réelles annonces, ils ne rentrent pas satisfaits.

France 3

Au lendemain de la manifestation parisienne, les éleveurs regagnent leurs fermes avec amertume. "On gagne juste un petit bol d'air pour une année. C'est tout. Aujourd'hui si on se déplace à Paris ce n’est pas pour rien", regrette l'éleveur, Olivier Beaumanoir. Comme pour ajouter de la colère à leur déception, sur la route les éleveurs ont intercepté un camion de beurre finlandais.

Des actes pas des belles paroles

L'accueil des Parisiens et des collègues sur la route du retour a réchauffé les cœurs, mais les éleveurs veulent des prix, pas des belles paroles. "Valls nous a dit son amour pour nous, mais sur les actes ce n'est pas suffisant", dénonce Ammanuel Esnault. Son élevage va perdre cette année 80 000 euros, un allègement de charges ne changera rien à sa galère. Les éleveurs espèrent que cette manifestation parisienne ne servira pas à rien.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des milliers d\'agriculteurs venus manifester place de la Nation, à Paris, le 3 septembre 2015.
Des milliers d'agriculteurs venus manifester place de la Nation, à Paris, le 3 septembre 2015. (THOMAS SAMSON / AFP)