Crise porcine : Bigard et la Cooperl boycottent encore le marché de Plérin

Il n'y aura pas de cotation ce jeudi au marché au cadran de Plérin. Les deux principaux acheteurs sont aux abonnés absents. La crise s'enlise.

FRANCE 2

Pour la seconde fois cette semaine, les porcs ne sont pas vendus au marché au cadran de Plérin (Côtes-d'Armor). Ce fut déjà le cas lundi. Ce jeudi 13 août, il n'y a toujours pas de cotation en raison de l'absence des deux plus gros acheteurs.

Le groupe Bigard et la Cooperl, qui représentent un tiers des achats de porcs en Bretagne, refusent de payer le kilo de viande à 1,40 euro, prix négocié en juillet par le gouvernement avec les éleveurs.

"Les éleveurs sont en train de crever !"

50 000 porcs restent invendus. L'attitude des deux acheteurs irrite les éleveurs. Un exploitant de Guingamp déclare à France 2 : "Les éleveurs sont en train de crever ! Il n'y aura plus d'éleveurs ! On est en train de mettre une filière par terre".

Certains espèrent que le marché sera rouvert demain. Plérin envisage de son côté une action en justice contre les absents.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des porcs dans un supermarché lors d\'une action d\'éleveurs de la FDSEA protestant contre les prix bas, à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 7 février 2015.
Des porcs dans un supermarché lors d'une action d'éleveurs de la FDSEA protestant contre les prix bas, à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 7 février 2015. (DAMIEN MEYER / AFP)