Cet article date de plus de cinq ans.

200 000 agriculteurs confrontés à une crise sans précédent

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
200 000 agriculteurs confrontés à une crise sans précédent
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis des mois, les éleveurs manifestent pour dénoncer la baisse de leurs revenus et des charges lourdes. Trois filières sont en grande difficulté. Le point avec France 3.

Demain, samedi 27 février, le Salon de l'agriculture ouvre ses portes à Paris. Ce rendez-vous portera les traces des actions que les éleveurs français mènent depuis des mois. Dans la rue, dans les supermarchés, en ligne... Ils dénoncent la faiblesse des prix agricoles, alimentée par une crise de surproduction.

Les plans d'aide et les allègements de cotisations sociales n'ont pas suffi à calmer leur colère. "Ce qu'on veut, c'est des prix et pas de l'argent public", martèle Justin Losson, éleveur bovin à Eymet (Dordogne). Trois filières sont en crise profonde : le boeuf, le porc et le lait.

Le Salon de l'agriculture boycotté ?

Au total, 200 000 agriculteurs sont concernés. Les producteurs laitiers dénoncent des marges trop grandes : le litre vendu à 30 centimes d'euros se retrouve à un euro en grande surface. Selon les spécialistes, la solution passe par la mise en place d'un système qui sécuriserait les éleveurs et leur permettrait de faire face à la concurrence.

"Le salaire moyen en Ukraine est plus bas qu'en Chine. Il doit être de 100 euros par mois. Dans ces conditions-là, la course à la productivité et à la compétitivité est perdue d'avance", déclare à France 3 l'économiste Lucien Bourgeois. Certains agriculteurs comptent boycotter l'ouverture du Salon de l'agriculture.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.