Climat : le printemps et les bourgeons sont déjà là, mais gare au gel

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
gel jura
France 2
Article rédigé par
Q. Carudel, H. Perret - France 2
France Télévisions

Des températures printanières et les premiers bourgeons apparaissent déjà dans les vergers mardi 9 mars. Mais attention aux gelées tardives. Illustration dans le Jura. 

Dans ses 12 hectares de vergers, Laura Mathon, productrice de fruits à Sellières (Jura), surveille l’évolution des pommiers. Avec les températures printanières de ce début mars, les bourgeons pointent le bout de leur nez plus tôt que prévu. “Il y a grosso modo trois à quatre jours d’avance par rapport à l’année dernière qui était déjà une année précoce. Par rapport à une année normale, on a deux semaines d’avance”, explique l’arboricultrice.

Crainte des gelées de fin mars

Si les températures reviennent à la normale la semaine du 8 mars, Laura Mathon espère que les bourgeons ne se développeront pas trop vite, car elle craint, dès la fin du mois de mars, les mêmes terribles gelées qu’il y a eu en 2017 ou 2019. Pour lutter contre ce phénomène climatique, elle dispose de moyens techniques comme des éoliennes ou des bougies antigel, mais insiste aussi sur des plantations de variétés locales plus résistantes aux maladies et au gel.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.