Chine : un contrat pour Areva et des promesses à la pelle

À Pékin, Emmanuel Macron a confirmé ce mardi 9 janvier la signature d'un contrat pour une usine de traitement de déchets nucléaires en faveur d'Areva et enregistré de nombreuses promesses chinoises.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La poignée de main entre Emmanuel Macron et Xi Jinping vaut beaucoup d'argent. Elle symbolise l'accord signé ce mardi par Areva et la Chine pour y construire une usine de traitement des déchets nucléaires. Montant du contrat : dix milliards d'euros. L'opération pourrait sauver l'ancien fleuron français actuellement en difficulté. Elle vient s'ajouter à l'inauguration cette année d'un réacteur nouvelle génération en Chine.

Un embargo vieux de 15 ans levé ?

Autre avancée significative : la Chine s'engage à lever son embargo sur le bœuf français dans les six mois. Un embargo en vigueur depuis quinze ans à la suite de la crise de la vache folle. Plusieurs géants français de l'aéronautique, Airbus, Thalès et Safran, ont également signé d'importants contrats. Mais il faut attendre que ces contrats se traduisent en commandes et cela peut parfois prendre de longues années.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président Emmanuel Macron et le président Xi Jinping se serrent la main lors d\'une conférence de presse à Pékin, mardi 9 janvier 2018. 
Le président Emmanuel Macron et le président Xi Jinping se serrent la main lors d'une conférence de presse à Pékin, mardi 9 janvier 2018.  (LUDOVIC MARIN / AFP)