Chaleur : les conséquences économiques de la sécheresse

Les conséquences de la sécheresse sont aussi économiques, tant pour les professionnels du tourisme que pour les agriculteurs.

France 2

À Annecy (Haute-Savoie), il est possible de rouler à vélo au milieu du lac tellement le niveau de l'eau est bas. Malgré le soleil, ce début de vacances scolaires s'annonce mal pour les professionnels du tourisme. L'eau manque, il est difficile de sortir les pédalos. Sur les bateaux, les tables sont vides, impossible d'organiser des déjeuners croisières, car ils ne peuvent naviguer, l'eau a baissé de 64 centimètres. "Petit à petit le bateau va baisser et toucher le fond", constate Céline Saccanin, capitaine sur la compagnie de navigation du lac d'Annecy.

-25% de rendement

Dans le nord de la France, dans les champs, les pommes de terre se développent de manière anormale à cause de la chaleur. Elles sont nombreuses, mais trop petites pour être commercialisables. Le rendement est en baisse de 25%. Il n'y a pas de pluie pour les rivières ni pour les réserves d'eau des communes du Doubs. Certains camions, avant affectés au transport du lait, se sont convertis à l'eau potable pour remplir les cuves municipales. Cette eau vient de communes moins touchées et solidaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'Aquitaine est la région la plus touchée par la sécheresse. La situation est également critique en Bretagne et le centre. Les agriculteurs redoutent un été équivalent à celui de 1976 car les nappes phréatiques sont déjà au plus bas.
L'Aquitaine est la région la plus touchée par la sécheresse. La situation est également critique en Bretagne et le centre. Les agriculteurs redoutent un été équivalent à celui de 1976 car les nappes phréatiques sont déjà au plus bas. (France 3)