Ceta : les actions coup-de-poing des agriculteurs toulousains

Près de Toulouse, des agriculteurs ont pris pour cible deux permanences LREM et la préfecture de Haute-Garonne jeudi 1er août pour protester contre le Ceta.

FRANCE 2

Deux tonnes de fumier ont été déversées devant la permanence de la députée LREM Monique Iborra. Un symbole pour les agriculteurs toulousains venus manifester leur opposition à la ratification du Ceta. D'autres actions coup-de-poing ont été menées jeudi 1er août devant la préfecture de Haute-Garonne. Certains reprochent à l'État de ne pas avoir accepté leur invitation au dialogue lundi 29 juillet.

Des permanences prises pour cibles depuis dix jours

Dans le centre-ville de Toulouse, la permanence parlementaire de Corinne Vignon a été murée avec des parpaings. Cette députée LREM, qui a aussi voté la ratification du traité de libre-échange, se dit scandalisée par la méthode, mais assume son choix. Les agriculteurs de la région affirment vouloir marquer les esprits, mais sans violences. Depuis dix jours, une quinzaine de permanences LREM ont été murées, taguées ou vandalisées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les députés dans l\'hémicycle de l\'Assemblée nationale, le 23 juillet 2019.
Les députés dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale, le 23 juillet 2019. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)