Budget de la PAC : les agriculteurs s'inquiètent

La Commission européenne a proposé une baisse de 5 % du budget de la Politique agricole commune, la PAC. Un symbole fort et un manque à gagner à venir pour de nombreux exploitants agricoles.

France 2

Moins d'argent pour la Politique agricole commune (PAC), c'est moins d'argent pour cet éleveur de vaches et de porcs de Janzé, en Ille-et-Vilaine. Il fait partie d'une coopérative : entre 30 % et 70 % de leurs revenus viennent de Bruxelles chaque année, une donnée vitale pour eux. "C'est presque 1 000 € par mois que chaque associé reçoit de la PAC. À peu près la moitié du salaire", explique dans le détail Marcel Denieul. Mais ces subventions risquent de chuter. Bruxelles a annoncé une diminution de 5 % du budget de la PAC entre 2021 et 2027. En clair, pour la France, cela représente jusqu'à cinq milliards d'euros d'aides directes en moins pour six ans.

Certaines filières privilégiées

Et ce n'est pas le seul changement. Aujourd'hui, les règles sont les mêmes pour tous les agriculteurs européens. Demain, chaque pays pourra choisir de privilégier une filière plutôt qu'une autre. Les exploitants craignent le retour d'une concurrence exacerbée entre Européens. Pour certains experts, il s'agit surtout de la fin d'un symbole de la construction européenne. 91 % des exploitations françaises touchent une aide européenne. Montant moyen : 27 000 € par an. Le ministre de l'Agriculture promet de se battre à Bruxelles. Ouverture des négociations : le 18 juin prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Phil Hogan, commissaire à l’agriculture et au développement rural, présente les propositions de la Commission européenne pour la réforme de la politique agricole commune (PAC), le 1 juin 2018 à Bruxelles.
Phil Hogan, commissaire à l’agriculture et au développement rural, présente les propositions de la Commission européenne pour la réforme de la politique agricole commune (PAC), le 1 juin 2018 à Bruxelles. (EMMANUEL DUNAND / AFP)