Cet article date de plus de trois ans.

Bordeaux : une productrice fait pousser des pleurotes dans un parking

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Bordeaux : une productrice fait pousser des pleurotes dans un parking
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les potagers prennent de plus en plus racine en ville. À Bordeaux (Gironde), une productrice fait pousser des pleurotes dans un parking souterrain.

Ces magnifiques pleurotes n'ont pas poussé dans un sous-bois, mais dans un sous-sol d'un parking de Bordeaux. Pour assister à la cueillette, il faut descendre au 6e niveau. Voici l'entrée de la champignonnière. C'est pour l'instant une expérimentation. La productrice a convaincu le gestionnaire du parc de stationnement de lui prêter quelques emplacements. "On a construit ce local sur cinq places de parking, et là on rentre dans la salle de fructification, où on fait pousser les pleurotes", explique Cécile Cazals, productrice de "La cave à pleurotes".

Un local isolé des pots d'échappement

Dans la nature, les pleurotes poussent à l'automne, sur des troncs d'arbre en décomposition. Ici, les conditions naturelles sont reproduites. Le parking souterrain garantit une température constante de 16°C, un néon assure la luminosité, et un bac produit de l'humidité, nécessaire à l'éclosion des pleurotes au travers de sacs. Des sacs composés d'un mélange "moitié marc de café moitié paille, dans lequel on rajoute du mycélium, qui est aussi l'embryon du champignon", détaille Cécile Cazals. "Le marc de café est assez riche en linine, un des principaux composants du bois et de beaucoup de minéraux". Le local est isolé des pots d'échappement du parking, et l'air est rigoureusement filtré. À terme, l'objectif est de produire 300 kilos de pleurotes par semaine en plein centre-ville de Bordeaux (Gironde).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.