Blé : la farine bientôt plus chère ?

Le cours du blé en France est à la hausse, conséquence d'une chute de plus de 20% de la production. Cette année, la récolte est mauvaise à cause du mauvais temps. Illustration avec un champs en Seine-et-Marne.

France 3

Dans les champs de Christophe De Rycke, la moissoneuse-batteuse fonctionne à plein régime depuis plusieurs jours. Mais cette année le céréalier craint un manque à gagner. La quantité de blé destinée à faire de la farine fait défaut. "C'est quand même 20% de moins que d'habitude. Donc on commence la moisson en étant très inquiets." Des rendements en net recul notamment à cause de très fortes pluies à l'automne dernier. Mais ce n'est pas la seule raison pour l'agriculteur. "Il y a des épis bien dorés, et d'autres à côté sont noirs. Il s'agit de plantes attaquées par les pucerons à l'automne", explique le céréalier.

Un équilibre grâce à la Russie ?

La moisson s'annonce mauvaise dans l'ensemble du pays. Seulement 31 millions de tonnes de blé tendre devraient être récoltées. C'est 20,8% de moins que l'année dernière. Face à des quantités en baisse, faut-il s'attendre à un effet sur les prix ? Les consommateurs devront-ils payer plus cher leur baguette dans les prochains mois ? Le consultant Alexis Portier se veut optimiste, car la production est largement suffisante dans d'autres pays comme la Russie. "77 millions de tonnes en Russie, ce serait la deuxième plus grosse récolte de l'histoire russe. Dans un marché mondialisé, ça équilibre les différents flux", explique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le cours du blé en France est à la hausse, conséquence d\'une chute de plus de 20% de la production. Cette année, la récolte est mauvaise à cause du mauvais temps. Illustration avec un champs en Seine-et-Marne.
Le cours du blé en France est à la hausse, conséquence d'une chute de plus de 20% de la production. Cette année, la récolte est mauvaise à cause du mauvais temps. Illustration avec un champs en Seine-et-Marne. (France 3)