Cet article date de plus d'un an.

Confinement : la farine devient une denrée rare et recherchée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Confinement : la farine devient une denrée rare et recherchée
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Depuis le début du confinement, nombre de Français se mettent à la cuisine, et notamment dans la confection de leur pain. Résultat : la farine est devenue une denrée rare.

Dans la plupart des magasins, au rayon farine, plus rien. Après le papier toilette, les pâtes, les œufs, c’est la farine de blé qui s’envole dans les rayons. Pourtant, les magasins en reçoivent toujours. Mais en une heure, le rayon se vide. Par peur de manquer, certains font des stocks. "On fait plus de gâteaux, parce qu’on est à la maison, on n’a que ça à faire", raconte un Parisien.

Les ventes ont augmenté de 159%

Les Polynésiens aussi se lancent dans la pâtisserie. Ils dévalisent les rayons de farine. Dans une des grandes surfaces de l’archipel, le directeur a pris ses précautions. "Quand le coronavirus a commencé à être annoncé, on a pris les devants. On a fait notre stock", explique Gilles Lonfat. Rien que pour la dernière semaine de mars, les ventes de farine ont augmenté de 159%. Mais chez les boulangers, aucune pénurie pour faire du pain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.