Cet article date de plus de neuf ans.

Aldric Vandermeersch, éleveur laitier normand aux pratiques durables

"J'ai toujours aimé être à contre-courant", témoigne sur ses pratiques durables à l'inverse du système conventionnel
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

"J'ai toujours aimé être à contre-courant". Aldric Vandermeersch est issu d'une famille d'agriculteurs,  le jeune éleveur s'est installé hors cadre familial en 2009 à Bréauté dans le pays de Caux en Seine-Maritime. C'est bien à contre-courant de parents agriculteurs de grandes cultures industrielles, qu'Aldric a choisi lui l'élevage. "Pour moi le système conventionnel avait ses limites", alors dès le départ l'éleveur de normandes et montbéliardes souhaite s'orienter vers des pratiques dites durables. Concrètement cela signifie privilégier l'herbe et la matière organique aux engrais et pesticides. "Au départ l'animal se nourrit d'herbe donc  pour moi c'est une démarche cohérente, la boucle est bouclée", poursuit Aldric.

  Lire la suite du dossier sur le site de france3.fr où  Aldric Vandermeersch, éleveur laitier normand non conventionnel,  s'exprime sur sa pratique.    

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.