Agriculture : les vignobles doivent s'adapter au gel

De nombreux épisodes de gel ont frappé la France ces dernières semaines. Dans cette période cruciale, les vignerons tirent les premières conclusions et pensent à des solutions pour les prochaines années.

FRANCE 2

Pour beaucoup de vignerons, en ce mois de mai, l'heure est à la constatation des dégâts dus au gel. Les températures négatives, jusqu'à -2°C la nuit, ne sont pas sans conséquence. Selon une première estimation, dans ce vignoble du bordelais, entre 25% et 30% des rameaux sont touchés. "Petit à petit, la branche va mourir, et même au niveau du raisin, ça va dépérir", explique Fabien Lallane, du vignoble de Château Lassalle.

Des épisodes de gel de plus en plus tardifs

Les meilleures parcelles ont en revanche pu être préservées grâce à la mise à feu de bottes de paille. Un écran de fumée a gardé la chaleur et évité que les premiers rayons de soleil ne grillent les raisins gelés. Mais la répétition de ces épisodes de gel, de plus en plus tardifs, met en difficulté de nombreuses exploitations. Pour les années à venir, certains vignerons étudient différentes options pour ne plus être à la merci d'un épisode de froid.

Le JT
Les autres sujets du JT
En novembre 2017, le gel avait déjà touché 80 000 des 114 000 hectares de vignes de la région bordelaise.
En novembre 2017, le gel avait déjà touché 80 000 des 114 000 hectares de vignes de la région bordelaise. (MEHDI FEDOUACH / AFP)