Agriculture : le pouvoir des consommateurs

L'avis des consommateurs sur un produit animal peut-il faire évoluer le marché ?

FRANCE 3

Récemment, le cas de viande polonaise avariée a fragilisé la confiance des consommateurs. "Tous les scandales et toutes les informations peuvent sensibiliser le consommateur. Les Français sont les consommateurs les plus conscients du risque alimentaire dans le monde", explique Xavier Terlet, président d'un cabinet de conseils en tendances alimentaires.

Le consommateur peut imposer des changements de pratiques

La souffrance animale fait partie des sujets qui reviennent de plus en plus souvent. "C'est un sujet important, il faut savoir y répondre. Aujourd'hui l'éleveur doit apporter une garantie au consommateur pour qu'il ait du plaisir à manger de la viande. Les industriels commencent à s'engager là-dessus, les distributeurs également en demandant des engagements à leurs fournisseurs", détaille Xavier Terlet. Mais ces changements signifient-ils que le consommateur a du pouvoir ? "Il a tous les pouvoirs, c'est lui le patron. En réagissant, le consommateur impose aux éleveurs, industriels et distributeurs de changer de système", assure le spécialiste en tendances alimentaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
De la viande de boeuf avariée a été vendue dans des boucheries françaises.
De la viande de boeuf avariée a été vendue dans des boucheries françaises. (PHOTO12 / GILLES TARGAT / AFP)