Agriculture : en Italie, les jeunes retournent à la terre

En Italie, où les jeunes sont touchés par un chômage massif, le nombre d'agriculteurs a bondi. Parmi eux, des citadins surdiplomés de moins de 35 ans, dont le nombre a été multiplié par deux.

Des paysages connus dans le monde entier. Des terres de culture ancestrales de plus en plus entretenues par une nouvelle génération. En Toscane comme ailleurs en Italie, les jeunes redécouvrent l'agriculture. C'est le cas de Marta et Pietro. Après avoir gagné un concours national et touché une subvention, le couple a pu s'installer. Une quinzaine de chèvres pour leur fromage, des ruches pour le miel, mais ils voient désormais plus grand : davantage d'animaux et bientôt un gîte rural loin des villes et des 40% de chômage qui touchent la jeunesse italienne.

L'Italie pays européen comptant le plus de jeunes agriculteurs

Un peu plus au nord de la Toscane, c'est le Chianti et son célèbre vin. Bac scientifique en poche, Andrea Malavolti se passionne pour l'œnologie. Grâce aux aides européennes destinées aux moins de 35 ans, il s'associe à d'autres jeunes pour produire 4 000 bouteilles de vin bio par an. Andrea Bassetti, elle, se souvient de son enfance passée dans la ferme de ses grands-parents. L'exploitation était menacée de disparition. Après avoir tenté une carrière d'infirmière en ville, Andrea a fait le choix du retour à la terre. En Italie, ils sont 50 000 comme elle, de moins de 35 ans. À 26 ans, Andrea n'a pas eu peur de devenir responsable d'une coopérative d'agriculteurs bio. Aujourd'hui, près d'une entreprise agricole sur dix est dirigée par un jeune en Italie. Un chiffre en hausse de 35% depuis deux ans : un record en Europe.

Le JT
Les autres sujets du JT
Paysage de terres agricoles dans le Val d\'Amour dans le Jura, en octobre 2017.
Paysage de terres agricoles dans le Val d'Amour dans le Jura, en octobre 2017. (MAXPPP)