Agriculture bio : une demande française qui grandit plus vite que l'offre

Les Français sont de plus en plus friands de produits bio. Face à cela, les producteurs français ne sont pour l'instant pas assez nombreux pour répondre à la demande. Explications de Justine Weyl en plateau.

Cette vidéo n'est plus disponible
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

De plus en plus d'agriculteurs français sont intéressés par le biologique. En France, leur nombre a augmenté de 3 000 en 2017 pour atteindre 35 000 éleveurs bio, soit 8% des fermes. Si le bio séduit c'est parce que les prix de ventes sont plus élevés et donc plus stables pour les agriculteurs. Sur le lait, ils gagnent 100 euros de plus sur le bio que sur le lait conventionnel. D'autant que la demande des consommateurs grandit.

À défaut de production locale, recours aux importations

En moyenne, sept Français sur 10 consomment du bio au moins une fois par mois, ils achètent par ordre des fruits et des légumes, puis le lait, des produits laitiers tels le fromage. Mais la production française peine à suivre, le temps de conversion pour une ferme étant de deux ans en moyenne alors que la demande explose. Pour les œufs et le lait, on est souvent au bord de la pénurie. Pour l'instant la seule solution reste l'importation. Aussi, en moyenne trois produits bio sur 10 viennent de l'étranger. Une moitié de l'UE, l'autre du reste du monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des fruits et des légumes bio.
Des fruits et des légumes bio. (JAN HAAS / PICTURE ALLIANCE)