Agriculteurs : journée de mobilisation dans toute la France

Aux quatre coins de l'Hexagone, les agriculteurs ont décidé de faire entendre leurs inquiétudes  mercredi 21 février. Ils craignent notamment la concurrence déloyale de l'accord négocié avec les pays du Mercosur, la nouvelle carte des zones défavorisées et la mise en place d'un nouveau plan loup en 2018.

France 2

Bordeaux (Gironde), Besançon (Doubs), Vienne (Isère), Rouen (Seine-Maritime) : partout en France, les agriculteurs font entendre leur voix. La première de leurs inquiétudes concerne un accord négocié avec quatre pays du Mercosur : le Paraguay, le Brésil, l'Argentine et l'Uruguay. Les agriculteurs redoutent des importations massives de bœuf sud-américain, 90 000 tonnes, et dénoncent une concurrence déloyale, soumises à moins de contraintes et donc des produits de moins bonne qualité.

Les jeunes agriculteurs reçus par Emmanuel Macron

Autre crainte : la nouvelle carte des zones défavorisées. Cette carte détermine les aides européennes pour les agriculteurs situés dans des zones peu favorables. Près de 1 400 exploitants sont exclus de la nouvelle carte et redoutent un avenir sombre. Enfin, le plan loup suscite la colère des éleveurs : en 2018, 40 loups maximum seront abattus en France. Demain jeudi 22 février, 1 000 jeunes agriculteurs seront reçus par le président de la République.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des agriculteurs manifestent contre la réforme des zones agricoles défavorisées à Perthenay (Deux-Sèvres), le 26 janvier 2018. 
Des agriculteurs manifestent contre la réforme des zones agricoles défavorisées à Perthenay (Deux-Sèvres), le 26 janvier 2018.  (MICHEL GARDE / CROWDSPARK / AFP)