Accord entre l'UE et le Mercosur : les agriculteurs craignent une concurrence déloyale

Depuis mardi 2 juillet, certains agriculteurs se sont mobilisés contre l'accord signé entre l'Union européenne et le Mercosur. Ils redoutent de subir une concurrence déloyale.

FRANCE 2

Une colère qui a gagné toute la France. Depuis mardi 2 juillet, des actions ont été menées par des agriculteurs pour protester contre les accords commerciaux entre l'Europe et l'Amérique du Sud. Dans le Tarn, Christophe Rieunau élève 70 vaches. Il craint la perturbation du marché de la viande française. "Si les prix s'effondrent, derrière il n'y a plus de vie pour nous", estime l'agriculteur. Aujourd'hui, lorsque le Brésil, le Paraguay, l'Argentine et l'Uruguay exportent de la viande bovine vers l'Europe, les taxes douanières s'élèvent à 20%.

Des taxes réduites

Avec l'accord, elles seraient réduites à 7,5% pour 99 000 tonnes de bœuf. Les céréales, la volaille, le porc et le sucre seraient aussi concernés. Dans le Maine-et-Loire, des agriculteurs s'apprêtent à installer une banderole de 20 m dans le centre-ville d'Angers. Eux aussi dénoncent une concurrence déloyale. Certains envisagent de venir dans la capitale pour crier leur colère.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les agriculteurs brésiliens s\'inquiètent notamment du \"principe de précaution\" intégré dans l\'accord à la demande de l\'Union européenne.
Les agriculteurs brésiliens s'inquiètent notamment du "principe de précaution" intégré dans l'accord à la demande de l'Union européenne. (NELSON ALMEIDA / AFP)