À Madagascar, la vanille rapporte gros aux petits producteurs

Devenue l'épice la plus chère au monde après le safran, la vanille coûte entre 600 et 800 euros le kilo. À Madagascar, la vanille, cultivée depuis moins de deux siècles, fait vivre de très nombreux petits paysans.

France 2

Dans la Sava, au nord-est de Madagascar, les rizières s'étendent à perte de vue. Denrée vitale pour les petits paysans, le riz n'est pourtant pas leur seule richesse. Il en est une autre sur laquelle ils veillent : la vanille. Sur des chemins boueux et escarpés, une famille s'est rassemblée pour la récolte. Chaque année, les dates pour cueillir la vanille sont fixées par le ministère de l'Agriculture. Il faut avoir l’œil aiguisé pour distinguer les gousses vertes du feuillage.

38 euros le kilo

"Avec le riz, nous avions de quoi nous nourrir, mais ça ne nous rapportait pas d'argent", explique une productrice. "La vanille, c'est beaucoup mieux, c'est plus rentable", ajoute celle qui a gagné 1 250 euros l'an dernier en vendant l'épice. Car en 2019, la vanille se vendait 38 euros le kilo, une fortune à Madagascar, l'un des pays les plus pauvres au monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une ferme de vanille à Madagascar.
Une ferme de vanille à Madagascar. (RIJASOLO / AFP)