Cet article date de plus de six ans.

Le secteur de l'agroalimentaire peine à recruter

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Après deux années noires, la filière de l'agroalimentaire recrute à nouveau. Pourtant, les candidats ne sont pas au rendez-vous.

L'agroalimentaire renoue avec le dynamisme. La filière, qui compte 12 000 entreprises, recrute activement. Seulement, elle n'arrive pas à trouver des candidats : 10 000 postes sont aujourd'hui vacants.

C'est le cas de l'usine Popy, qui fabrique de la charcuterie artisanale et manque de personnel. Le patron cherche à recruter trois charcutiers, mais ne trouve pas son bonheur. Pourtant, il propose un contrat stable : "Je cherche des CDI, je veux les garder, ça ne m'intéresse pas d'avoir des intérimaires ou des CDD", explique Laurent Jolivet, directeur de l'entreprise Popy. Côté manutention, la demande est également présente. Ce manque de main-d'œuvre freine le développement de l'entreprise. "Ce sont des marchés qu'on rate parce qu'on ne peut pas fabriquer", renchérit-il.

Un déficit d'image préjudiciable

Le cas de cette entreprise est loin d'être isolé. Et pour cause, le secteur souffre d'une mauvaise image. Horaires décalés, températures parfois difficiles à supporter et tenue d'hygiène contraignante, ces exigences sont trop lourdes pour les candidats. Les entreprises ont donc recours à des travailleurs étrangers pour combler ce manque. Une pénurie de main-d'œuvre qui se confirme au sein des cursus d'apprentissage adaptés : les classes sont à moitié vides.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emploi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.