La Croix Rouge mise en cause par l'inspection du travail

L'association est accusée de faire travailler une partie de son personnel au-delà de la durée normale de travail hebdomadaire. Une équipe de France 3 revient sur les faits.

FRANCE 3

La Croix Rouge est sous la menace d'une forte amende pour ne pas avoir respecté la durée légale de travail de ses employés.
Une mauvaise nouvelle pour l'association, déjà en difficulté. En 2014, elle a fini l'année avec un déficit de près de cinq millions d'euros. L'amende envisagée par l'inspection du travail et les indemnités qu'elle doit à ses salariés pourraient lui coûter jusqu'à sept millions d'euros.

Des négociations à venir

Ce ne sont pas les activités des bénévoles qui sont visées, mais celles de son siège. Selon un syndicat, les inspecteurs du travail auraient relevé 3 800 infractions. Journée de 10 heures et semaines dépassant les 48 heures, la direction de la Croix-Rouge a pris beaucoup de libertés avec le Code du travail. La direction se justifie en évoquant les urgences comme les crashs ou les cataclysmes. La Croix Rouge française emploie 18 000 salariés et 56 000 bénévoles. Épinglée par l'inspection du travail, la direction va entamer des négociations avec les syndicats, et devra aussi payer les heures supplémentaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des membres de la Croix-Rouge, à Vincennes (Val-de-Marne), le 24 mai 2014. 
Des membres de la Croix-Rouge, à Vincennes (Val-de-Marne), le 24 mai 2014.  (CHRISTOPHE HEROU / CITIZENSIDE / AFP)