Jobs d'été : "Le salariat étudiant n'est pas une réponse à la précarité étudiante", estime la présidente de l'Unef

Publié
Durée de la vidéo : 14 min.
Jobs d'été : "Le salariat étudiant n'est pas une réponse à la précarité étudiante", estime Mélanie Luce, présidente du syndicat étudiant UNEF
Article rédigé par
France Télévisions

Mélanie Luce était l'invitée de franceinfo lundi 31 mai.

Quelque 10 000 offres d'emploi dédiées aux jeunes ont été mis en ligne, dans le cadre de l'opération "1 jeune, 1 solution" proposée par le gouvernement. "Pour nous, le problème, c'est que le salariat étudiant n'est pas une réponse à la précarité étudiante", a réagi Mélanie Luce, présidente du syndicat étudiant Unef, lundi 31 mai, sur la chaîne franceinfo.

"Si on a cet effet d'annonce des 10 000 offres publiées, c'est qu'on a une situation de précarité qui est telle qu'on évaluerait à près de 70% le nombre de jeunes qui seraient obligés de travailler l'été", a estimé la reponsable syndicale.

"Les vacances, c'est censé être un temps de repos, c'est important pour être plus efficaces, derrière, dans son travail", a poursuivi la militante, qui trouve toutefois "positif" que toutes ces offres soient publiées "au même endroit".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Emploi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.