Emploi : la filière de la poissonnerie à la recherche de main-d'œuvre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
D.Sébastien, L.Campisi, J-P.Rivalain, G.Messina - France 2
France Télévisions

Le métier de poissonnier est rude et difficile et n’attire pas toujours les jeunes candidats. Et pourtant, le secteur recrute.

Dans le centre des villes, beaucoup de poissonneries ont disparu du paysage. Avec
une absence de repreneur et un métier réputé difficile, la France a perdu, en 20 ans, près de la moitié de ses poissonneries. Mais certaines résistent. Frédéric Chevallet a créé sa boutique près de Lyon (Rhône) il y a sept ans : il ne vend que des produits issus d’une pêche durable et artisanale. "Ça se voit avec les soles, elles sont brillantes", explique-t-il.

Les poissonneries peinent à attirer les jeunes

Son problème aujourd’hui ce n’est pas la clientèle, qui est toujours présente et prête à payer pour des produits de qualité, mais de de trouver du personnel. Il lui manque actuellement trois employés. "On a du mal à attirer les jeunes et on a de vrais soucis pour renforcer nos équipes (...) c’est la principale contrainte dans notre métier", confie-t-il. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.