VIDEO. Trois millions de chômeurs : comment le gouvernement a déminé l'annonce

Les ministres et le chef de l'Etat ont multiplié les déclarations, depuis début septembre, pour banaliser ce chiffre. Explications.

Benoît Zagdoun

POLITIQUE - Un cap a été franchi. La France compte, depuis août, plus de 3 millions de demandeurs d'emploi sans aucune activité en métropole. Pour que l'annonce soit moins fracassante, le gouvernement n'a pas attendu la publication des statistiques officielles, mercredi 26 septembre dans la soirée. Au contraire, il a multiplié les déclarations pour banaliser ce chiffre.

Dès le 2 septembre, le ministre du Travail Michel Sapin a lâché sur un ton d'évidence au micro de Radio J : "les trois millions, c'est déjà fait", parlant même de chiffres "dépassés". Le soir même, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a apporté une confirmation sur France Inter.  

Deux jours plus tard, le chef de l'Etat en personne est intervenu. En déplacement à Rome, il a expliqué au cours d'une conférence de presse que ce taux était le résultat de "quatorze mois consécutifs de hausse". Autrement dit, ces chiffres sont à mettre au passif de son prédécesseur. Si bien que mercredi 26 septembre au matin, la confirmation de chiffres "forcément mauvais", apportée par Michel Sapin sur France 2, n'a plus rien d'un scoop.

François Hollande et le ministre du Travail, Michel Sapin, à l\'Elysée, le 19 septembre 2012 à Paris.
François Hollande et le ministre du Travail, Michel Sapin, à l'Elysée, le 19 septembre 2012 à Paris. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)