Social : les négociations pour l'assurance chômage débutent

Vendredi 9 novembre, ce chantier primordial pour le gouvernement a démarré entre les différents partenaires sociaux. 

FRANCE 3

Les partenaires sociaux, syndicats et patronaux, entament vendredi 9 novembre leurs discussions pour réformer l'assurance chômage. Le gouvernement a demandé de très gros efforts. "La feuille de route est très claire puisqu'il faut réaliser entre 3 et 3,9 milliards d'euros d'économies", précise Gaelle-Anne Dolz sur le plateau de France 3. Parmi les dossiers présents sur la table il y a "d'abord celui des indemnités et de leur montant. Aujourd'hui, un jour travaillé équivaut à un jour indemnisé, cela pourrait évoluer, même si les syndicats ont d'ores et déjà annoncé que pour eux il était hors de question d'y toucher", poursuit la journaliste. "Sur la durée de l'indemnisation, les patrons voudraient instaurer la dégressivité des allocations chômage pour les cadres". Ce sujet sera au cœur des négociations.

Un système de bonus-malus non négociable ?

"Autre dossier sur la table : la limitation des contrats courts. Le gouvernement voudrait instaurer un système de bonus-malus pour les entreprises", explique la journaliste. Les cotisations seraient allégées pour les bons élèves et augmentées pour ceux qui "abusent des CDD". Le président a mis la pression vendredi 9 novembre sur le patronat, il a "redit qu'il avait bien l'intention d'instaurer ce bonus-malus (...) Une ligne rouge pour le patronat qui dénonce ce soir une 'intervention inappropriée'.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans presque 9 cas sur 10, ces trop-perçus concernent des demandeurs d’emploi qui cumulent un emploi et une assurance chômage.
Dans presque 9 cas sur 10, ces trop-perçus concernent des demandeurs d’emploi qui cumulent un emploi et une assurance chômage. (GERARD JULIEN / AFP)