Réforme de l'assurance-chômage : le gouvernement va indexer l'indemnisation sur le taux de chômage

Publié
Réforme de l'assurance-chômage : le gouvernement va indexer l'indemnisation sur le taux de chômage
Article rédigé par
P.-L. Monnier, B. Six, H. Pozzo, A. Lépinay, A.-M. Gomes, A. Canestraro - franceinfo
France Télévisions
Le gouvernement a annoncé que la durée d'indemnisation serait réduite et que l'indemnité dépendrait du taux de chômage. Une disposition très critiquée par les syndicats.

Le taux de chômage est actuellement au plus bas et le nombre de postes non pourvus au plus haut. Désormais, quand l’activité économique passera au vert, les demandeurs d’emploi seront indemnisés moins longtemps, a annoncé le gouvernement, lundi 21 novembre. La durée maximale d'indemnisation passera de 24 mois à 18 mois, le 1er février. Pour les seniors, la durée passera de 36 à 27 mois. 

Un seuil fixé à 9% de chômage

Seuls les nouveaux demandeurs seront concernés. L'exécutif a fixé le seuil de 9% de chômage. Au-delà, les demandeurs seront indemnisés comme auparavant. L’objectif du ministère est d'atteindre 100 000 à 150 000 retours à l’emploi en 2023. “Toutes les études montrent que nous avons un intérêt à jouer sur cette durée d’indemnisation pour provoquer le retour à l’emploi”, avance Olivier Dussopt, ministre du Travail. Pour les syndicats, le gouvernement souhaite surtout faire des économies avec la réforme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.