Prime à l'embauche : un dispositif gagnant ?

En plateau, Jean-Paul Chapel revient sur les primes à l'embauche proposées par le gouvernement.

France 2

Le gouvernement va proposer une nouvelle prime à l'embauche. Pour Jean-Paul Chapel, ces primes à l'embauche ne fonctionnent pas toujours. "La dernière en date, c'est une prime de 4 000 euros pour une première embauche réservée aux entreprises sans salarié. Depuis le mois de juin, seulement 7 000 emplois ont été créés. C'est peu, même si c'est peut-être trop tôt pour faire un bilan", explique le journaliste. 

Pas d'emplois durables

"La prime à l'embauche, ça marche quand ça fait baisser le coût du travail pour les emplois peu qualifiés, au niveau du SMIC, là où le risque de chômage est le plus fort. Exemple : le dispositif zéro charge créé par Nicolas Sarkozy en 2009. Une prime de 860 euros par mois en moyenne, résultat : 30 000 emplois supplémentaires ont été créés en un an. [...] Coût pour l'État : 12 000 euros par emploi créé", poursuit Jean-Paul Chapel. Et si le montant semble important, l'État a fait des économies sur les allocations chômage et "le chômeur qui a retrouvé du travail a également payé des cotisations ou des impôts. Résultat : un coût net proche de zéro", explique le journaliste. Néanmoins, si ce genre de prime est utile, ça n'est pas suffisant pour créer un emploi durable, pour ça il faut que l'entreprise ait un carnet de commandes suffisamment rempli.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gouvernement Ayrault vient de décider de donner un coup de pouce au smic de 2%, applicable dès juillet 2012.
Le gouvernement Ayrault vient de décider de donner un coup de pouce au smic de 2%, applicable dès juillet 2012. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)