Justice : le parquet de Paris enquête sur des fraudes massives au chômage partiel

Le parquet de Paris a annoncé enquêter sur des fraudes massives au chômage partiel. On parle d'échanges financiers internationaux pour un préjudice de plus de 7,7 millions d'euros.

Cette vidéo n'est plus disponible

Pendant le confinement, de nombreux fraudeurs ont détourné l'argent public destiné aux entreprises. "Cela ressemble au casse du siècle version numérique. Les fraudeurs ont usurpé l'identité et le numéro de SIRET de plus de 1 000 sociétés et engagé les démarches d'indemnisation de chômage partiel à leur place via la télédéclaration sur internet, en indiquant des comptes bancaires frauduleux", explique Sophie Neumayer en direct sur le plateau du 12/13.

Un préjudice de plus de 7,7 millions d'euros

Une arnaque de grande ampleur puisque 13 régions françaises sur 16 sont concernées. "Elle porte sur plus de 7,7 millions d'euros. L'agence de service et de paiement chargée de cette indemnisation pour le compte du ministère de l'Emploi a alerté les autorités après avoir relevé des similitudes étranges dans toutes ces demandes. Après vérification, les entreprises victimes n'avaient fait aucune démarche d'indemnisation de chômage partiel", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bulletin de paie scruté à la loupe, le 5 février 2019 à Paris.
Un bulletin de paie scruté à la loupe, le 5 février 2019 à Paris. (RICCARDO MILANI / AFP)