Chômage partiel : de nombreuses fraudes recensées

3 000 sociétés utilisant le chômage partiel ont été contrôlées. Près d’un tiers sont soupçonnées de fraude.

France 3

Pour limiter les plans sociaux en série et aider les entreprises à passer la crise, le gouvernement a beaucoup misé sur le chômage partiel, un système très facile à mettre en place. De très nombreuses entreprises y ont eu recours. Plus de 7 millions de salariés étaient concernés en mars, jusqu’à 8,7 millions en avril. Le ministère du Travail avait promis de faire la chasse aux fraudes, et vient de communiquer un premier bilan.

Quatre procédures pour escroquerie 

Il semblerait qu’un taux important d’entreprises ait abusé du système. Elles auraient été indemnisées tout en faisant travailler leurs employés. Sur les 3 000 premiers contrôles, 850 soupçons de fraude ont été relevés, et quatre procédures pour escroquerie engagées. Des contrôles qui ont souvent été déclenchés à la suite de signalements par les syndicats, et qui concernent majoritairement les cols blancs. Les contrôles ont été renforcés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une agence Pôle emploi à Gravelines (Nord), le 30 mars 2016.
Une agence Pôle emploi à Gravelines (Nord), le 30 mars 2016. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)