Emploi : le gouvernement ne veut plus commenter les chiffres du chômage

La ministre du Travail n'a pas voulu commenter les chiffres du chômage du moi d'avril. Et elle ne veut plus commenter les chiffres mensuels. Pour elle, ces chiffres ne reflètent pas bien les réalités du marché du travail.

FRANCE 3

Pas un mot de Muriel Pénicaud, la nouvelle ministre du Travail, sur les derniers chiffres du chômage. Pourtant, ils sont bons : moins 1 % en un mois. Plus de commentaires sur les statistiques mensuelles de Pôle Emploi. Un changement de communication annoncé par un simple communiqué. Commenter les chiffres de Pôle Emploi tous les mois, un usage régulier sous le quinquennat de François Hollande. Forte hausse du chômage, petite baisse, les chiffres faisaient souvent le yo-yo, obligeant les ministres à faire des circonvolutions pour les expliquer.

3,3 millions de chômeurs ou 2,7 millions ?

On se souvient de Michel Sapin parlant de faire reculer la montée du chômage. On se souvient aussi de Myriam El Khomri qui tentait de minimiser les hausses. La nouvelle ministre pourrait se baser sur les chiffres de l'INSEE, publiés tous les trois mois. S'ils sont jugés plus faciles pour des comparaisons internationales que ceux de Pôle Emploi, ils sont surtout plus avantageux pour le gouvernement : les critères sont différents. Ainsi pour Pôle Emploi, la France compte plus de 3,3 millions de chômeurs, pour l'INSEE c'est 2,7 millions. La bataille des chiffres se poursuit, Emmanuel Macron veut faire baisser le chômage à 7% sous son quinquennat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Muriel Pénicaud lors du premier sommet de l\'économie au Grand Palais, à Paris, le 4 décembre 2014.
Muriel Pénicaud lors du premier sommet de l'économie au Grand Palais, à Paris, le 4 décembre 2014. (VINCENT ISORE / MAXPPP)