Croissance : prévisions pessimistes pour l'Union européenne

La croissance dans l'Union européenne sera moins élevée que prévu, notamment en Allemagne, considérée comme la locomotive de la zone euro.

France 3

L'Allemagne et son industrie automobile qui patine, le Brexit, l'arrivée de Matteo Salvini au pouvoir en Italie avec son déficit record ou encore l'avenir incertain des relations commerciales sino-américaines vont faire tousser l'économie européenne. La croissance, de 1,9% en 2018, ne devrait être que de 1,2% en 2019 et 1,5% en 2020. L'inflation devrait rester stable : 1,4% pour 2019 et 2020.

Chômage en baisse

Le chômage devrait continuer à baisser : de 8,2% en 2018, il devrait passer à 7,7% en 2019 et 7,3% en 2020. La Commission européenne prévoit un alourdissement du déficit français au-dessus du seuil des 3% en 2019 puis en dessous en 2020. Mais l'UE ne prend pas en compte les dernières annonces d'Emmanuel Macron après la crise des "gilets jaunes". L'addition se monte à 17 milliards d'euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le commissaire européen aux affaires économiques, Pierre Moscovici, à Bruxelles, le 12 juillet 2017.
Le commissaire européen aux affaires économiques, Pierre Moscovici, à Bruxelles, le 12 juillet 2017. (ALEXANDROS MICHAILIDIS / SOOC / AFP)