Chômage : des offres d'emploi "raisonnables" négociées au cas par cas

Jean-Paul Chapel revient sur la notion d'offre d'emploi "raisonnable", que le gouvernement souhaite peaufiner afin de renforcer le contrôle des chômeurs.

FRANCE 2

Le gouvernement compte renforcer le contrôle des chômeurs. Ils seront désormais sanctionnés s'ils refusent trop d'offres "raisonnables". Sur le plateau du 20 Heures, Jean-Paul Chapel revient sur ce terme mystérieux. "Aujourd'hui, une offre raisonnable est avant tout une offre dans le métier, les qualifications et les compétences de votre emploi précédent. Désormais cela sera négocié directement entre le chômeur et son conseiller Pôle emploi", explique-t-il.

Plus de radiations ?

Une offre située dans un rayon de 30 kilomètres ou à 1 heure de transport est également considérée comme raisonnable.Le journaliste précise : "Désormais, cela pourrait être plus ou moins, là encore au cas par cas. Enfin, l'offre est raisonnable si la rémunération proposée est similaire au salaire précédent. Désormais, cela sera discuté entre le chômeur et son conseiller. Le gouvernement fait le pari que cela sera plus efficace. En un an, seulement 77 chômeurs ont été radiés pour avoir refusé des offres raisonnables, cela représente 0.01% des 500 000 radiations annuelles."

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Salon Paris pour l\'emploi des jeunes, le 6 mars. (Illustation).
Le Salon Paris pour l'emploi des jeunes, le 6 mars. (Illustation). (MAXPPP)