À la blanchisserie de Pontarlier, des salariés handicapés fiers d’aider les hôpitaux en temps de Covid

Près de 150 personnes handicapées travaillent à l'Esat de Pontarlier, dans le Doubs. En ces temps de crise sanitaire, la blanchisserie tourne à plein régime. Une satisfaction pour ces employés qui fournissent du linge propre aux hôpitaux. #IlsOntLaSolution

Crise sanitaire ou pas, que l'on soit valide ou handicapé, l’insertion dans la vie professionnelle est un véritable enjeu. Malgré la crise sanitaire, le centre d’aide par le travail de Pontarlier continue donc d’accompagner et former des personnes en situation de handicap.

Ici, tous les besoins en blanchisserie des établissements hospitaliers de la région sont traités. Et dans le contexte actuel, la demande a explosé. Une manière pour le personnel de se sentir valorisé. "Je me sens un peu acteur de cette lutte contre le virus. Il faut aider les soignants. Il leur faut du linge", explique l’un d’entre eux.

Contrairement au premier confinement qui les avait éloignés de leur travail, les employés peuvent se rendre sur site. Un soulagement ! "J’ai très mal supporté le premier confinement sans pouvoir venir bosser. Donc ça me fait du bien et je me sens utile malgré tout", confie Clément Lozes, travailleur à l’Esat de Pontarlier.

1 257 places dans le Doubs

Le département du Doubs compte sept établissements et services d’aides par le travail comme celui-ci. Au total, 1 257 places sont assurées pour les travailleurs en situation de handicap dans des secteurs allant de l’agro-alimentaire, aux métiers de services, en passant par la blanchisserie donc.

Près de 150 employés travaillent ici tous les jours en respectant des mesures sanitaires draconiennes. Prise de température et port du masque sont devenus des gestes incontournables du quotidien.

La blanchisserie emploi 150 personnes.
La blanchisserie emploi 150 personnes. (FRANCE 3)