Travail : les affections psychiques se multiplient

Et si le travail était mauvais pour la santé ? Un rapport inédit de l'assurance maladie pose la question. De plus en plus d'affections psychiques ont été relevées en 2016.

FRANCE 3

David Boéri, journaliste à France 3, explique ce que sont les affections psychiques. "Ce sont tous les troubles psychosociaux liés au travail : dépressions, troubles anxieux, mais aussi stress post-traumatique et burn-out. Toutes ces affections psychiques sont en hausse depuis cinq ans, plus de 10 000 ont été reconnues comme accident du travail en 2016 et parmi elles, 596 l'ont même été comme maladie professionnelle. Il y a de plus en plus de demandes, elles ont été multipliées par 5,5 entre 2011 et 2016. Il y a à la fois une détérioration des conditions de travail et une meilleure prise en compte de ces affections".

Les femmes plus touchées

Quelles sont les conséquences sur les entreprises ? "Des arrêts de travail sont plus longs, en moyenne de 112 jours pour les affections psychiques, explique David Boéri. Les salariés les plus touchées sont d'abord les femmes, dans 60% des cas, et l'âge le plus vulnérable se situe à la quarantaine, principalement dans les secteurs qui sont en contact avec le public comme le commerce ou les transports. Cela représente un coût financier de 230 millions d'euros par an. L'assurance maladie demande aux entreprises de renforcer la prévention de ces risques pour faire baisser les tensions et la souffrance au travail de leurs salariés".

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme abattu après un chec professionnel.
Un homme abattu après un chec professionnel. (CHASSENET / BSIP)