Procès France Télécom : le procès entre dans sa dernière phase

Les prévenus, dont l'ex-PDG d'Orange Stéphane Richard, vont s'exprimer jeudi 11 juillet pour la dernière fois devant le tribunal.

FRANCE 3

D'anciens employés de France Télécom ont organisé jeudi 11 juillet un rassemblement près du palais de justice de Paris alors que le procès France Télécom entre dans ses derniers jours. Une façon pour eux de manifester leur soutien aux familles des victimes, mais aussi leur mécontentement face aux peines requises, jugées trop légères. Le procureur a requis un an de prison ferme et 15 000 euros d'amende à l'encontre de l'ancien PDG Didier Lombard. C'est la réquisition la plus lourde dans l'affaire.

Les larmes de Didier Lombard

"Certes Didier Lombard a manifesté de l'empathie à l'égard des victimes. Il a même versé quelques larmes, mais il n'a jamais reconnu être à l'origine de la politique de déstabilisation des salariés, du harcèlement moral qui a fait 36 victimes, dont 19 suicides", explique la journaliste de France 3 Nathalie Perez. Les prévenus vont pouvoir s'exprimer une dernière fois jeudi après-midi devant le tribunal, l'occasion, peut-être, de reconnaître en partie leur responsabilité et présenter leurs excuses. C'est en tout cas ce qu'attendent les familles des victimes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Didier Lombard, l\'ancien PDG de France Télécom, arrive au palais de justice de Paris, le 6 mai 2019.
Didier Lombard, l'ancien PDG de France Télécom, arrive au palais de justice de Paris, le 6 mai 2019. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)