Cet article date de plus de quatre ans.

Le compte pénibilité révisé

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
pénibilité
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les critères du nouveau compte pénibilité sont revus à la baisse. Le Medef est satisfait, la CGT beaucoup moins ce dimanche 9 juillet.

C'est une version réformée du compte pénibilité qui devrait entrer en vigueur en 2018. Une version allégée et rebaptisée : le compte pénibilité devient le compte prévention. Pour cumuler des points et partir à la retraite plus tôt, six critères sont maintenus : travail de nuit, travail répétitif, horaires alternants, milieu hyperbare, le bruit et les températures extrêmes.

En revanche, quatre critères, plus difficiles à appliquer selon le patronat, sont modifiés : manutention des charges lourdes, postures pénibles, vibrations mécaniques et risque chimique. Pour ces derniers critères, le départ anticipé ne se fera qu'en cas de maladie professionnelle.

Burn-out non pris en compte

Autre modification : le financement. Les cotisations actuelles seront supprimées, le compte sera alimenté par la branche accident du travail de la Sécurité sociale, actuellement en excédent, comme l'a confirmé la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, invité sur France 3 ce dimanche midi, a pointé du doigt d'autres risques non pris en compte, tels que le burn-out. De leur côté, les organisations patronales que sont le Medef et la CGPME se félicitent de cette simplification, mais déclarent qu'elles resteront vigilantes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé au travail

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.