VIDEO. Japon : travailler plus pour gagner autant

Depuis deux mois, il est possible pour les travailleurs japonais de cumuler deux emplois sans l'accord des employeurs.

France 2

Tokyo est la ville qui vit à 100 à l'heure... Et travaille aussi à 100 à l'heure. Otani Satoshi mène une double vie : il est banquier, mais aussi comptable dans une start-up. Comme tous les lundis, il entame une semaine de 53 heures dans sa banque. Depuis deux mois, tout japonais peut désormais cumuler deux emplois sans l'accord de son employeur. A 16 heures, Otani Satoshi quitte la banque et arrive sur le lieu de son second emploi, sa journée durera trois heures ce jour-là. Dans la banque où il travaille, la directrice des ressources humaines ne voit aucun problème à ce que les salariés exercent ailleurs et estime qu'ils "vont développer de nouvelles compétences qu'ils pourront mettre en pratique ici".

191 victimes de surmenage l'an dernier

Dans ce pays où les salaires stagnent et où il faut travailler plus pour gagner autant qu'il y a vingt ans, la plupart des salariés semblent approuver. Aujourd'hui, au Japon, 1 travailleur sur 10 a deux emplois. La population vieillit à vue d'oeil, les bras viennent cruellement à manquer. Le taux de surmenage y est également le plus important au monde. Igarashi Yasunobu, ingénieur, en est tombé malade. Selon un récent sondage, 1 travailleur sur 5 risque la mort par surmenage, il y a eu 191 victimes l'an dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un quartier de Nagoya, sur l\'île de Honshu (Japon), le 14 septembre 2017.
Un quartier de Nagoya, sur l'île de Honshu (Japon), le 14 septembre 2017. (MAXPPP)