Hôpital : comment mieux encadrer les gardes des médecins pour éviter les accidents ?

À la suite de plusieurs accidents de la route impliquant des médecins rentrants de gardes, la profession demande une meilleure gestion du travail.

FRANCEINFO

Il s'appelle Aviscène, il est médecin, et sur sa chaîne YouTube il raconte le quotidien des internes et notamment les gardes à l'hôpital. Franceinfo est allé à sa rencontre afin de parler des gardes éreintantes dans des conditions pas forcément optimales. "En général on est un petit peu déboussolés. Par exemple, une garde de 24 heures où on ne dort pas du tout, tellement l'afflux a été important, au sein de la même garde on est pas bien", explique-t-il.

La somnolence au volant peut tuer

"Vers 4 ou 5 heures du matin, quand les patients continuent à s'enchaîner et nous on enchaîne aussi, la sensation de fatigue prend une forme de douleur. Et au matin, quand ça se termine, on est super contents de finir ces 24 heures de garde, parfois on rate son métro pour rentrer, on rate son arrêt. Ou plus dangereux, dans sa voiture, on peut somnoler", avertit le médecin. Plusieurs médecins l'ont d'ailleurs contacté afin de lui raconter des accidents liés à une somnolence au volant à la suite d'un garde. Nolwenn Bouchette, interne en médecine générale, se rappelle comment elle a failli rentrer dans un camion à la suite d'un micro-sommeil en rentrant chez elle en voiture.

À la suite de plusieurs accidents de la route impliquant des médecins rentrants de gardes, la profession demande une meilleure gestion du travail.
À la suite de plusieurs accidents de la route impliquant des médecins rentrants de gardes, la profession demande une meilleure gestion du travail. (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO)