Emploi : les seniors représentent-ils un frein pour les entreprises ?

Le gouvernement prépare la réforme des retraites. L'âge légal de départ sera conservé à 62 ans, mais les retraités pourraient devoir attendre deux à trois ans de plus pour toucher leur pension à taux plein. Certaines entreprises s'inquiètent d'avoir à gérer plus longtemps leur personnel senior. 

FRANCE 2

Les seniors sont-ils les mal-aimés des entreprises ? Pour obtenir une retraite à taux plein, il faudra travailler au-delà de l'âge légal de 62 ans. Mais selon certains salariés, ce n'est pas le souhait des dirigeants. L'allongement de la vie professionnelle est une évolution qui inquiète six responsables sur dix. "Les craintes des dirigeants sont liées aux maladies, avec plus d'arrêts de travail et plus de maladies professionnelles. Il y a aussi des craintes liées à la capacité d'adaptation", explique Anne-Sophie Godon, directrice innovation Malakoff Médéric Humanis.

Les seniors ont des qualités à faire valoir

Aujourd'hui, parmi les 60-64 ans, seuls 33% sont en activité en France, contre 47% en Europe. Il existe pourtant des solutions pour prolonger les carrières, telles que la formation, l'adaptation des machines, le temps partiel et la prévention santé. Mais seule une entreprise sur cinq a mis en place un plan d'action pour son personnel senior. "On a vécu avec des dispositifs qui visaient à faire partir les gens relativement tôt. Là, on vit une nouvelle période inédite, il faut réinventer un nouveau modèle", analyse Delphine Lancel, spécialiste en ressources humaines. Les seniors ont pourtant des qualités à faire valoir comme l'expérience, l'autonomie ou encore la connaissance de l'entreprise.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des seniors travaillent dans un garage automobile.
Des seniors travaillent dans un garage automobile. (MYCHELE DANIAU / AFP)